Premières étapes pour démarrer votre propre entreprise

L'entrepreneuriat est de plus en plus considéré comme le principal moyen de lutter contre le chômage. Il est donc conseillé aux jeunes en recherche d'emploi, mais aussi aux anciens salariés qui souhaitent être leur propre patron ou qui ont perdu leur emploi. Alors, quelles sont les premières étapes pour démarrer votre propre entreprise?

Trouvez votre idée d'entreprise

C'est la première étape vers la création d'une entreprise. L'entreprise est avant tout un projet et en tant que telle repose sur une idée bien précise. Ce dernier est lié au besoin préalablement identifié dans son environnement. Trouver une idée d'entreprise revient donc à identifier le besoin que l'on souhaite satisfaire en créant sa propre entreprise. Ainsi, les personnes en reconversion professionnelle ont plus de chance de trouver une idée d'entreprise que les jeunes fraîchement diplômés.

L'identification d'une idée d'entreprise peut se faire inconsciemment, mais aussi de manière préparée. Autrement dit, l'idée d'une entreprise peut germer dans l'esprit après l'avoir vécue, mais elle peut aussi se trouver après beaucoup de réflexion.

Une fois qu'une idée d'entreprise est trouvée, elle doit être évaluée. Cela permet de s'assurer de son adéquation à la situation socio-économique actuelle.

Faire un plan d'affaires

La deuxième étape du processus de création d'entreprise est donc liée à l'évaluation de l'idée trouvée. Cette évaluation se fait généralement par le biais d'un plan d'affaires. Cela permet non seulement de se faire une idée précise de la future entreprise, mais aussi d'obtenir un financement auprès des banques. Il comprend plusieurs analyses dont les plus importantes sont ici.

Analyse du produit ou service proposé

Cette analyse consiste à évaluer ses capacités ou son potentiel par rapport au produit ou service proposé. Il est plus simple de se demander si nous avons le savoir-faire ou les connaissances nécessaires pour répondre au besoin identifié. Enfin, il est chargé de déterminer comment ou sous quelle forme les livrer pour répondre véritablement aux besoins des clients.

Analyse client

C'est le deuxième point important à considérer lors de la mise en place d'un plan d'affaires. Cette analyse vous permet de mieux connaître votre future clientèle. Elle s'articule autour de points tels que la taille, la localisation géographique, mais surtout le pouvoir d'achat. Il serait vain, par exemple, de créer une entreprise pour satisfaire une clientèle qui ne vous est pas accessible.

Analyse de la concurrence

Cette dernière analyse permet, dans un premier temps, d'identifier les entreprises qui proposent déjà les mêmes produits ou services. Il s'agit ensuite de définir des stratégies qui peuvent encore gagner des parts de marché.

La mise en œuvre du plan d'affaires prend également en compte certaines prévisions financières, telles que le chiffre d'affaires annuel, le seuil de rentabilité, etc.

Choisissez votre statut juridique

La prochaine étape dans le processus de création d'une entreprise est le choix de son statut juridique. En effet, il existe des exigences, des limites, mais aussi des avantages associés à chaque statut juridique. Le choix du statut juridique ne se fait donc pas au hasard, mais selon des critères précis.

Nombre de promoteurs

C'est le premier critère à prendre en compte. Le statut juridique varie selon le nombre de créateurs ou de promoteurs de l'entreprise. Une entreprise avec un développeur devra sélectionner EURL, SASU ou EIRL, par exemple. Dans le cadre de plusieurs promoteurs, il s'agira plutôt de SARL, SAS, SCP ou autres.

Responsabilité du ou des créateurs

Ce critère fait référence à l'étendue de la responsabilité du promoteur (des promoteurs) vis-à-vis de la dette sociale. Il existe essentiellement trois types de responsabilité, à savoir la responsabilité limitée, la responsabilité illimitée, la responsabilité conjointe et solidaire ou la responsabilité indéfinie.

Imposition

Le choix du statut juridique se fait également en fonction de la fiscalité. Chaque état juridique est lié à une réglementation fiscale donnée en matière d'imposition des bénéfices.

Dans l'ensemble, créer sa propre entreprise peut sembler être un excellent moyen de réussir dans sa vie professionnelle. Il peut être réalisé aussi bien par un jeune fraîchement diplômé que par un ancien salarié qui souhaite se reconvertir. Créer une entreprise demande cependant quelques efforts, ainsi que quelques démarches. Il y en a quelques autres, comme la recherche de financement, le choix d'un lieu, etc.

Recommended For You

About the Author: Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *